Page 6

ECAP - Eau & feu - N°22

No 22 / Hiver 2015 - 2016 6 ECAP… en bref… ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ANNONCEZ VOS TRAVAUX ! Il n’est pas rare que, lors d’un sinistre, les experts de l’ECAP se rendent compte que le propriétaire du bâtiment endommagé a effectué des travaux conséquents, allant parfois bien au-delà de l’entretien courant, sans que l’établissement n’en soit averti. Il peut en résulter une sous-assurance et une indemnisation partielle des dégâts. Afin d’éviter cette situation désagréable, quelques principes importants méritent d’être rappelés : Si vous effectuez des tra-vaux, ceux-ci doivent impérativement être annoncés à l’ECAP dans les cas suivants : a) Les travaux apportent une plus-value à votre bâtiment, par exemple, agrandis-sement, amélioration du standing ou installation de panneaux solaires. b) Les travaux modifient la résistance au feu du bâtiment ou changent son affec-tation. c) Le bâtiment est en tout ou partie dépré-cié Bulletin d’information de l’ECAP et les travaux d’entretien effectués concernent directement ces éléments. Par contre, les travaux d’entretien courant ne requièrent pas d’annonce, l’assurance étant basée sur la valeur à neuf. En cas de doute, n’hésitez pas à nous contacter, nous vous renseignerons volontiers. DES ENTREPRISES SE MOUILLENT La mise en place des groupes d’inter-vention en entreprise ( GIE ) bat son plein. Une douzaine d’entreprises et d’établis-sements de plus de 100 personnes ont d’ores et déjà adhéré au concept. Pour mémoire, il s’agit de former et d’équiper un TROP DE PAPIER ? Vous êtes fatigué des kilos de papier qui envahissent vos boîtes aux lettres ? L’ECAP vous propose depuis deux ans de recevoir vos factures de primes an-nuelles directement sur votre ordinateur. En adhérant au système e-facture, vous groupe d’employés capables d’intervenir rapidement avec des moyens légers dès le départ d’un sinistre, de porter assistan-ce à leurs collègues et de pouvoir informer les sapeurs-pompiers à leur arrivée. Deux cours ont été organisés par l’ECAP en juin et octobre 2015, deux autres sont prévus recevez votre décompte de prime dans votre logiciel de paiement où vous pouvez le gérer comme toute autre facture saisie manuellement. Moins de papier et moins de risque d’erreurs ! en 2016 pour un total de plus d’une cen-taine de collaborateurs. Les entreprises intéressées peuvent prendre contact avec l’inspecteur cantonal des sapeurs-pom-piers, à l’ECAP. LES POMPIERS VOLONTAIRES RECRUTENT La défense incendie du canton de Neu-châtel s’appuie sur des sapeurs-pompiers volontaires et professionnels. Afin de main-tenir les effectifs des volontaires à un ni-veau permettant de garantir la sécurité des citoyens, un travail de recrutement perma-nent est assuré par les différents corps. En 2016, pour donner une dimension cantonale à ces efforts, l’ECAP et la Fé-dération des sapeurs-pompiers du canton ATTENTION AUX TUILES EN PLASTIQUE ! Des tuiles de nouvelle génération sont depuis quelques temps disponibles sur le marché. En plastique, elles éliminent un certain nombre d’inconvénients des sys-tèmes traditionnels de couverture en terre cuite, en particulier le poids. Mais atten-tion, ces tuiles ont été classées comme « très inflammables et propagatrices de flammes » selon les critères européens, à tel point que les essais en laboratoire ont de Neuchâtel s’associent pour une campagne dy-namique et diversifiée. Un spot de promotion sera notamment diffusé dans les cinémas et sur la télé-vision locale. Le film est également visible en version com-plète sur YouTube « Promotion des sa-peurs- pompiers volontaires dans le canton de Neuchâtel ». dû être prématurément stoppés en raison de la mise en danger de l’opérateur. Les couvertures de toits jouent également un rôle de protection contre les incendies, à ce titre, elles doivent être incombustibles, selon les normes de l’AEAI. L’utilisation de matériaux de construction combustibles pour les toitures tels que bardeaux ou ta-villons est tolérée pour les bâtiments pré-sentant un caractère patrimonial particu-lier. Toutefois, ces matériaux doivent être de type « moyennement combustible » et la toiture doit obligatoirement être munie d’une sous-toiture en matériaux résistants au feu durant 30 minutes. Notre recommandation : avant toute instal-lation de tuiles en plastique, assurez-vous qu’elles répondent aux normes en vigueur. Les tuiles non conformes peuvent contri-buer à déclencher un sinistre et conduire à une réduction d’indemnité. Les experts de l’ECAP sont à votre disposition pour plus de renseignements. PERCOPI, QUÉSACO ? Les établissements scolaires constituent l’un des secteurs prioritaires pour les opé-rations de prévention de l’ECAP. Outre la sensibilisation des élèves aux dangers liés au feu, un programme est en place de-puis 2006 pour assurer la sécurité dans les établissements scolaires. Les PER-COPI, PERsonnes de COntact en Pré-vention Incendie sont des enseignants, concierges ou autres collaborateurs, for-més par l’ECAP pour être les répondants de l’école face aux partenaires externes que sont l’ECAP et les sapeurs-pompiers, par exemple. Ils doivent, d’une part, être attentifs aux risques incendie dans les lo-caux, mais aussi participer aux exercices d’évacuation et pouvoir, si nécessaire, orienter les sapeurs-pompiers. Des forma-tions seront dispensées en 2016 par les experts en prévention de l’ECAP. No 22 - Hiver 2015-2016 - Réalisation : >graffiti-communication.ch - Impression: Imprimerie Messeiller SA - Tirage : 24’000 exemplaires


ECAP - Eau & feu - N°22
To see the actual publication please follow the link above