Page 5

ECAP - Eau & feu - N°22

No 22 / Hiver 2015 - 2016 5 Bulletin d’information de l’ECAP Défaut d’entretien Concrètement, M. X est propriétaire d’un couvert à bois constitué d’une structure métallique recouverte de tôle. Lors d’une violente tempête, le vent s’est engouf-fré sous le couvert, entrainant la rupture d’une partie des piliers. Lors du constat du sinistre, il apparaît clairement que la rouille a fortement fragilisé la base des piliers, qui auraient sans aucun doute résisté aux bourrasques. Mme Y possède une véranda dont le toit en matière synthétique, a été rendu opa-que par les intempéries et les rayons ul-traviolets du soleil. Lors d’un orage d’été, quelques grêlons mêlés à de la pluie ont perforé les plaques du toit entraînant des infiltrations d’eau. Dans ces deux cas, un entretien adéquat du bâtiment aurait permis d’éviter les dom-mages. L’indemnité de l’ECAP doit com-penser la perte de valeur ou permettre de remédier à la perte de fonctionnalité due à un événement. Elle ne doit pas financer l’entretien courant que chaque propriétaire devrait normalement assurer. Défaut de construction M. Z, agriculteur, fait l’acquisition d’un nouvel équipement. Malheureusement, celui-ci est plus large que les autres. Afin de pouvoir le mettre à l’abri, il doit élargir la porte de sa remise et, dans l’opération, il supprime un des piliers qui supporte la charpente du bâtiment. Durant l’hiver, le poids de la neige sur le toit entraine l’ef-fondrement d’une partie de l’ouvrage. L’expert mandaté sur place constate un lien direct entre la modification apportée et le dommage. Dans tous les cas ci-dessus, le verse-ment d’une indemnité pleine et entière irait à l’encontre d’un principe de base de l’ECAP, l’équité. En effet, comment justifier auprès d’un as-suré qui a investi pour entretenir son bien ou qui a consenti à des dépenses impor-tantes pour respecter les normes, que ce-lui qui n’a rien fait soit traité de la même manière ? Une réduction d’indemnité permet, d’une part, de rétablir une certaine égalité et, d’autre part, de respecter la loi qui précise que l’assuré ne doit tirer aucun profit des indemnités versées ( LAB art. 79 al. 3 ). ECAPeople… Au fil des mois… ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. Des arrivées Janvier 2015 M. Patrice Huguenin-Dezot, informaticien de gestion, a re-joint ............................................................................................................................................. ............................................................................................................................................. l’ECAP en qualité de coordinateur informatique. Il est chargé d’apporter un soutien interne aux utilisateurs des dif-férents logiciels installés dans l’établissement. Il est également l’interlocuteur des partenaires et fournisseurs externes auprès de qui il défend les intérêts de l’ECAP. Mars 2015 M. Maurice Rion, expert AEAI en prévention incendie, a com-mencé son activité à l’ECAP le 1er mars 2015, en provenance de l’Etat de Genève où il officiait en qualité d’inspecteur du feu. M. Rion possède une vaste palette d’expériences et de formations dont le secteur Prévention de l’ECAP se réjouit de bénéficier. Janvier 2016 La responsabilité du secteur assurance, assumée depuis 2013 ad interim par la direction, sera confiée dès le 1er janvier 2016 à M. Pascal Eschmann. Domicilié à Moutier, il a oeuvré comme responsable technique à l’assurance immobilière du canton de Berne (AIB). Architecte, P. Eschmann a été expert externe en estimations pour l’AIB, qu’il a rejoint à plein temps en 2004. A l’ECAP, il chapeautera et coordonnera les activités de gestion des estimations, des sinistres et de l’administration des dossiers d’assurance. Un départ Janvier 2015 M. Jean-Pascal Petermann a collaboré avec l’ECAP de 2011 à 2015 comme chef du projet Eagle, le logiciel de gestion des sapeurs-pompiers du canton. Il aura mené à bien cet impor-tant défi de la genèse du projet jusqu’à sa mise en exploitation. Un passage ............................................................................................................................................. Mai – Décembre 2015 M. Raphaël Prince a assumé pendant huit mois la fonction de comptable au sein de l’établissement où ses qualités profes-sionnelles et humaines ont été très appréciées. L’ECAP leur souhaite plein succès et beaucoup de plaisir dans leurs nouvelles fonctions. ............................................................................................................................................. M. Armand Gremaud nous a quittés au début du mois d’août, emporté par la maladie dans sa 76e année. Il avait été expert à l’ECAP de 1991 à 2005 où son engagement et son entre-gent en avait fait une des figures marquantes de la prévention et de la défense contre les in-cendies. Ses compétences, sa disponibilité et son enthousiasme resteront dans la mémoire de tous ceux qui l’ont côtoyé. L’ECAP sera fermé du mercredi 23 décembre 2015 à 17h00 jusqu’au lundi 4 janvier 2016 à 08h00. Les annonces de sinistres peuvent nous être communiquées à ecap.sinistres@ne.ch


ECAP - Eau & feu - N°22
To see the actual publication please follow the link above