ECAP Neuchâtel

Une histoire plus que bicentenaire

L'ECAP assure le patrimoine bâti neuchâtelois depuis 1810

L’ECAP est le pionnier de l’assurance immobilière en Suisse romande. Depuis plus de deux siècles il démontre l’efficacité de son principe de fonctionnement à travers les différents régimes politiques et l’évolution technique, économique et sociale considérable que nous avons connus.

1794 Un gigantesque incendie détruit en grande partie La Chaux-de-Fonds.
1796 St-Martin connaît le même sort. Le roi de Prusse Frédéric-Guillaume II, alors souverain de la Principauté de Neuchâtel, prescrit à son Conseil d'Etat d'instaurer une mutuelle d'assurance incendie.
1810 Le maréchal Berthier, chef d’état-major de Napoléon, vainqueur temporaire des Prussiens, et alors prince de Neuchâtel, concrétise l’idée qui avait tardé à se réaliser mais que quelques cantons alémaniques ont expérimentée avec succès.
1814 Devenu canton suisse tout en redevenant principauté prussienne, Neuchâtel conserve sa «Chambre d’assurance».
1848 Cette bonne idée de l’Ancien Régime est adoptée sans états d’âme par la République neuchâteloise.
1849 La loi républicaine développe et généralise le système, rendant l’assurance incendie obligatoire pour tous les propriétaires.
1902 Première grande réévaluation de l’ensemble des immeubles.
1930 On étend la couverture aux dégâts causés par les forces de la nature.
1986 L’assurance publique des bâtiments se nomme désormais officiellement Etablissement cantonal d’assurance immobilière (ECAI). Le nom de Chambre d’assurance s’applique seulement à son conseil d’administration.
1992 Début d’une nouvelle réévaluation générale, et introduction du principe de l’assurance à la valeur à neuf, avec, dès 1993, indexation périodique des sommes d’assurance au coût de la construction.
1996 L'ECA neuchâtelois contribue avec les 18 autres du pays à la création de la CIREN (Communauté intercantonale de risques éléments naturels).
2004 Une nouvelle loi régit l’Etablissement. Consacrant l’importance prise dans sa mission par la prévention des sinistres, elle modifie le nom en Etablissement cantonal d’assurance et de prévention (ECAP).
2012 Le Grand Conseil adopte la loi sur la prévention et la défense contre les incendies et les éléments naturels ainsi que les secours (LPDIENS), et confère par ce fait de nouvelles responsabilités à l'Etablissement dans le domaine de la défense incendie et des sapeurs-pompiers.