ECAP Neuchâtel

L'ECAP communique

Un nouvel outil au service de la prévention : Les Groupes d'Intervention en Entreprise
Parmi les risques auxquels les entreprises sont confrontées, l'incendie figure parmi les plus dévastateurs. Outre les risques, non négligeables, encourus par les collaborateurs, et la destruction de biens, généralement indemnisée de façon équitable, il y a la perte de marché. Qu'en est-il de ces clients qui, ne pouvant être livrés, se sont tournés vers d'autres fournisseurs? La perte des parts de marché peut être fatale et conduire l'entreprise à cesser son activité. Contre ce risque-là, les assurances ne peuvent rien, le système atteint ses limites. Plus efficaces qu'une large indemnité, les mesures de prévention trouvent ici leur raison d'être. Les groupes d'intervention en entreprise en font partie.


A mi-chemin entre les véritables pompiers d'entreprise et les employés sensibilisés au maniement d'extincteurs, ces groupes se composent de personnes formées et motivées qui peuvent avoir une action déterminante à plusieurs échelons:


- Ils sont capables d'intervenir rapidement et de façon adéquate avec de petits moyens d'extinction sur des sinistres de faible ampleur
- Ils peuvent traiter des alarmes intempestives et des cas bénins
- Ils peuvent procéder à une évacuation de personnes
- Ils savent renseigner et guider les services de secours officiels.


Depuis cette année, l'ECAP (Établissement cantonal d'assurance et de prévention) encourage la mise sur pied des groupes d'interventions en entreprise au moyen de trois mesures. La première est l'organisation d'une journée de formation au cours de laquelle les participants apprennent à identifier les dangers et adopter les comportements aptes à sécuriser les personnes. La deuxième est une subvention allouée à l'achat de matériel, selon une dotation définie. La troisième se concrétise sous forme d'un rabais pouvant être octroyé sur la prime ECAP, tout comme cela se fait lorsque l'assuré dispose de pompiers d'entreprise.


Concrètement, les entreprises et les établissements, notamment les hôpitaux et les homes accueillant plus de 100 personnes, seront progressivement contactés afin de leur présenter le projet, ses avantages et ses contraintes. L'objectif est de pouvoir mettre en place, d'ici 3 à 5 ans, une vingtaine de groupes en plus des sapeurs-pompiers d'entreprise qui pourront être imposés par l'Etat sur la base de la loi sur la prévention et la défense incendie et les éléments naturels ainsi que les secours (LPDIENS). A ce jour, plusieurs entreprises, ont déjà manifesté leur intérêt. Le centre de formation de l'ECAP à Couvet a programmé un premier cours durant le premier semestre 2015.


Il est à noter que le concours "Point-Rouge" permet chaque année aux différentes équipes d'intervention de mettre leurs connaissances à profit au cours de joutes interentreprises. L'occasion pour les équipes de se familiariser avec des situations qu'il vaut la peine de maîtriser lorsqu'elles se présentent.


L'action "groupes d'intervention en entreprise" s'inscrit donc dans le cadre de la dynamisation de la défense incendie en entreprise, et dans la promotion de la prévention. Toute information utile peut être obtenue auprès du Lt col Maxime Franchi, inspecteur cantonal des sapeurs-pompiers (032 889 53 90), ou auprès de l'ECAP, Place de la Gare 4 à Neuchâtel.

Neuchâtel, le 12 janvier 2015